Février 2018 – 5 articles lus sur le web

lus sur le web

Ces dernières semaines, j’ai eu un appétit féroce pour la blogosphère. Surement un effet secondaire de mon entrée dans cet univers vous me direz. Et après un mois d’aventures ici, j’avais envie de vous partager quelques articles, lus sur le web, qui m’ont accroché l’œil (et le cœur!).

Morceaux choisis.

Bloguer est plein de surprises

Depuis que j’ai en tête de lancer ce blogue, j’ai lu énormément sur le sujet.

Et puis cette semaine, je tombe sur cet article de NoTuxedo, site qui par ailleurs rassemble une foule de conseils sur le blogging et tous les aspects qui s’y rattachent.

Tenir un blog : ces 7 choses que l’on ne vous dit jamais

« Tenir un blogue demande vraiment du travail »

Sur les 7 points que Marlène relève, je peux déjà vous confirmer le numéro 2 de cette liste. Après seulement un mois, même si je me doutais que ça allait demander de l’investissement, je constate non seulement que c’est réellement le cas, mais surtout que c’est plus demandant que ce je croyais.

C’était d’ailleurs une de mes craintes quand je me suis lancée. Cela dit j’ai encore tellement d’idées en tête que je ne vois pas arrêter pour le moment. Je vais par contre un peu réviser mes attentes quant à la quantité de billets que je vais réellement être capable d’écrire. Ce blogue est un loisir, et entre ma vie de maman et mon emploi à plein temps, je suis bien occupée. Mais je ne baisse pas les bras, bien au contraire!

« Tous les blogues ne vous permettront pas de gagner des revenus »

Je n’ai pas ouvert ce blog pour en vivre, mais on n’est jamais à l’abri de surprises visiblement. Ces dernières semaines, j’ai été contactée par des entreprises pour parler de leurs produits sur mes réseaux ou sur ce blog.

J’en ai accepté une pour la première fois la semaine passée, et j’ai eu l’occasion d’aller voir gratuitement un spectacle de DanseDanse, présentant des chorégraphies de Martha Graham, la pionnière de la danse contemporaine en Amérique du Nord. J’ai adoré mon expérience et j’ai accepté parce que c’est quelque chose que je voulais vraiment faire depuis longtemps, comme je vous en ai parlé ici. Ça m’a fait vraiment mal au cœur de refuser les autres sollicitations, surtout que c’était de petites entreprises, et je comprends très bien l’avantage de ce type de visibilité pour les soutenir dans leur lancement. Toutefois, je n’ai jamais ouvert mon compte Instagram et ce blog dans ce but, et je ne veux pas non plus imposer de la publicité aux personnes qui me suivent. Je vais peut-être en accepter à l’occasion, mais seulement si ce sont des des produits qui me correspondent vraiment, et que la proposition est équitable en regard de l’investissement que cela me demande en retour. Et c’est certain que si j’accepte un produit ou une invitation, je vais vouloir que ce soit équitable pour les deux parties. Pas de quoi envisager un changement de carrière non plus. 😉

« On a toujours besoin de feedback »

C’est le dernier point de l’article. Je vous lance donc l’invitation. Vos retours sont précieux, positifs ou négatifs (tant qu’ils sont formulés respectueusement). D’ailleurs moi qui avais le commentaire timide, j’ai vraiment réalisé à quel point cela encourage d’en recevoir. Alors j’ai pris le soin de laisser un petit mot sur les articles qui m’avaient le plus touchée.

Se raconter avec sensibilité

Je suis tombée sur ce joli texte de JulyCocoon qui fait un retour touchant sur son expérience de blogueuse. Et c’est vraiment ce genre de témoignage qui représente le fait de bloguer pour moi. Ses questionnements font aussi écho aux miens : où se situe la limite lorsqu’on choisit de se livrer sur le web?

Je me demande jusqu’où va ma propre censure dans ce que j’écris et l’image que je renvoie sur mon blog. Faut-il donner de moi au risque d’en souffrir parfois ?

Il y a vous et nos rendez-vous…

Ça ne me donne qu’une envie : celle de savoir bien vite ce que me réserve la suite de mon aventure avec ce blogue…


Voyage, Voyage

Je lis régulièrement des blogues de voyage, mais je ne suis pas toujours en train de préparer mes prochaines vacances non plus. Parfois, j’aime simplement découvrir un témoignage sur une destination, sans qu’elle soit particulièrement ma prochaine escale. C’est un peu une façon de voyager sans quitter mon sofa.

Flirter avec le Brésil

Capharnaüm - Flirter avec les filles d’Ipanema - Franck Laboue
Capharnaüm – Flirter avec les filles d’Ipanema – Franck Laboue

J’ai aimé la sensibilité de ce récit de Franck sur Capharnaüm, qui nous raconte son séjour au Brésil. Pas de carnets de bonnes adresses ici, mais une carte postale tout en ressenti et en nostalgie. Même ses photos ont un petit quelque chose d’intemporel. J’avais l’impression de partager avec lui ces quelques moments choisis, d’avoir moi aussi effectué ce voyage dans un rêve lointain.

Les villes de cartes-postales ont quelque chose d’irréel. J’ai souvent l’impression de les connaitre sans y avoir même posé un orteil. Le goût du mystère et de la surprise n’a alors plus la même saveur. C’est l’image que je m’étais faite de Rio de Janeiro. Celle d’un mirage tropical, une chimère où se trémoussent des amazones en bikini.

Redécouvrir New York

Carnets de Traverse, c’est un des blogues que je suis depuis longtemps. Depuis ses débuts en fait. Je me souviens encore de mon ancienne collègue Julie qui l’avait lancé tout timidement au début. Et il est sublime, l’un des plus beaux blogues de voyage que je connaisse.

En lisant les derniers billets, j’ai même l’impression qu’elle est presque encore là avec nous. Ses photos, accompagnées des mots de son conjoint et de sa fille, me donne l’impression de continuer de voir le monde à travers son regard. Et quel regard!

Est-il bien raisonnable d’écrire et partager un voyage sur New York, tant absolument tout semble avoir été dit, capturé, filmé, reproduit…

Ce Carnet ne cédera pas à l’idée du guide de voyage, mais portera plutôt l’idée d’itinéraires photographiques, hautement subjectifs, au caractère artistique.

Le défi est plus que relevé. Renaud et Louise, je n’ai pas les mots suffisants pour soulager le vide immense qu’a dû laisser le départ de Julie dans vos vies. Mais sachez que vous continuez de faire vivre son âme de voyageuse de la plus belle façon qui soit.

New York, Carnets de Villes

L’amitié qui va et qui s’en va

Je termine par le texte de SeaYouSoon, qui raconte bien comment nos liens d’amitié évoluent lorsqu’on devient parent. Je me suis reconnue dans plusieurs des situations qu’elle décrit. Un sujet qui m’avait également inspiré un texte lors de ma grossesse, et qui continue encore de m’habiter. Aujourd’hui ce n’est pas seulement ma situation de parent qui fait évoluer mon cercle social, ce sont aussi les choix de vie des amis, ceux qui décident de « rentrer » par exemple. C’est ça aussi être immigré, c’est prendre le risque de créer des liens et de voir ces amitiés s’arrêter lorsque chacun prend une route différente, ou bien plutôt de les voir se poursuivre, mais à distance. J’imagine que cette roue de l’amitié ne cesse jamais vraiment de tourner. Et qu’on passe notre vie a défaire et créer de nouveaux liens.


Et vous qu’avez-vous lu?


Cover : Photo by Lauren Mancke on Unsplash

 

Février 2018 - Lire sur le web - La Maudite Française
Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Replies to “Février 2018 – 5 articles lus sur le web”

  1. Merci pour la mention ! Je vais aller lire les articles que je ne connais pas encore 🙂

    1. J’espère que tu y feras d’aussi belles découvertes que celle que j’ai faite en découvrant ton billet. Au plaisir 🙂

  2. […] cours de mes recherches sur les thèmes de l’immigration et l’expatriation, j’ai retrouvé un appétit important pour les blogues. Et je suis tombée par hasard sur le rendez-vous RDV #HistoiresExpatriées*. Un rendez-vous de […]

  3. […] Et pour lire l’article sur mes trouvailles lecture sur le web de février, c’est juste ici! […]

Laisser un commentaire