Lecture : découvrir le Québec à travers ses auteurs

L’année dernière, j’avais envie de me remettre à la lecture. Cette année, j’avais en plus le goût de découvrir des auteurs québécois, parce que pour moi s’intéresser à la culture, l’histoire ou même la politique du Québec, c’est une des façons de m’intégrer ici, et surtout de mieux connaitre mon pays d’accueil.

Lire pour s’évader

Plus jeune, je lisais beaucoup, et je me souviens de cette douce sensation d’être happée par une histoire au point de faire abstraction de tout ce qui m’entoure et d’en oublier le temps qui passe. Les études et ses lectures imposées, puis le travail ont par la suite eu raison de ma passion. Et même si je lisais encore à l’occasion ou pour le travail, j’ai ressenti le besoin de reprendre plus contact avec la lecture. J’avais envie de retrouver tout cet imaginaire que l’on peut se créer à travers la lecture d’un roman, revivre la montée d’adrénaline que peut créer une bonne intrigue, ou encore profiter des moments d’introspection que peuvent permettre certains ouvrages.

En 2017, je me suis donc lancée le défi de lire un livre par mois, 12 au total. J’avoue qu’étant en congé parental avec un petit bébé tout neuf, ça n’a pas été aussi évident que je le pensais de trouver des moments pour lire et apprécier mes lectures. Mais 17 livres plus tard, la piqûre s’est de nouveau fait sentir, et j’en veux plus!

Nouveau challenge Goodreads donc pour cette année : 15 livres. Pourquoi moins? Parce que je sais que j’ai moins de temps depuis que je suis retournée au travail au mois d’août, et que je veux me donner un objectif sans pour autant me mettre la pression.

Lecture - Découvrir le Québec à travers ses auteurs - La Maudite Française
Crédit : Pauline Boisbouvier

Club de lecture, lieu de rencontres

Juste au moment où je me cherchais une nouvelle activité, j’ai reçu l’infolettre du Fil Rouge annonçant l’ouverture de leurs prochains clubs de lecture. J’étais déjà tombée sur leur blogue où j’avais justement découvert des auteurs québécois l’année passée, il n’en fallait pas plus pour me convaincre de m’inscrire.

Ce fut donc mon cadeau de moi à moi. Du temps pour moi, quoi de mieux?

Samedi dernier, c’était la dernière rencontre de l’hiver. Et si la première fois je redoutais un peu de ne pas savoir quoi dire ou de ne pas oser livrer mes impressions face à des étrangers (des étrangères en fait, puisque nous sommes uniquement des femmes à participer!), je dois vous avouer que ça a été finalement assez naturel. J’ai maintenant hâte de retrouver le groupe à chaque rencontre tellement j’ai trouvé nos échanges enrichissants. Nous sommes un peu moins d’une dizaine, d’horizons variés et d’âges divers. Toutes québécoises, sauf moi. Et c’est justement cette mixité dans le groupe qui rend nos échanges si intéressants, et qui me permet aussi d’en apprendre plus sur le Québec à travers leurs témoignages.

Chacun lit avec son humeur du moment, ses opinions, ses connaissances, son expérience de vie ; ce qui fait que même si le contrat de lecture proposé par l’auteur est le même pour toutes, chacune vit une expérience de lecture différente. Et c’est en confrontant nos ressentis que l’ouvrage prend une autre dimension. Plusieurs de nos discussions m’ont permis de prendre mieux conscience de certains passages ou de comprendre certaines références culturelles d’ici. Je constate aussi que ma mixité culturelle amène parfois un autre regard et d’autres types d’échanges dans le groupe. En fin de compte, ce sont toutes ces petites nuances que l’on vient mettre en lumière en partageant notre expérience de lecture et en la confrontant à celle des autres.

Si bien que je me suis à nouveau inscrite pour le club de ce printemps !

Club de lecture - La Maudite Française
Photo by Priscilla Du Preez on Unsplash

Dans ma liste de lecture, il y avait…

Janvier : Petite Madeleine de Philippe Lavette, un français installé au Québec. Mais les trois autres sont bien des ouvrages d’auteurs québécois. Bien que ce fût une agréable découverte, le livre a tout de même suscité bien des débats lors de notre première rencontre. Je vous en parlerai surement dans un prochain billet, si ça vous dit?

Février : Une vie neuve d’Alexandre Mc Cabe, qui m’a vraiment beaucoup moins séduite.

Mars : Les murailles d’Érika Soucy, dans un style vraiment particulier, à mi-chemin entre l’oralité et la poésie, mais qui m’a vraiment charmé.

Avril : Yukonnaise de Mylène Gilbert-Dumas. Surement le livre le plus facile d’accès des quatre mentionnés ici. Et même si j’avais hâte au printemps, les descriptions des paysages et du rude hiver yukonnais m’ont définitivement donné envie d’aller découvrir cette province du Canada!

Et si vous voulez d’autres idées de lecture :

Et vous qu’est-ce que vous lisez en ce moment?

Lisez-vous des auteurs québécois?


Cet article contient des liens affiliés LesLibraires.ca, ce qui suppose que si vous achetez quelque chose sur cette boutique à travers mon lien d’affiliée, je recevrai un petit pourcentage sur la vente (4%, ce qui est moins que d’autres plateformes plus connues). J’ai choisi celle-ci parce qu’elle est canadienne et soutient des auteurs d’ici.

Si vous ne souhaitez pas que vos achats puissent me rapporter de l’argent, ce que je peux comprendre, vous pouvez simplement taper l’adresse URL du site directement dans votre navigateur, sans cliquer sur les liens inclus dans ce billet.


Crédit – photo de couverture : Photo by John-Mark Smith on Unsplash

La Maudite Française - Lecture - Découvrir le Québec par ses auteurs
Rendez-vous sur Hellocoton !

8 Replies to “Lecture : découvrir le Québec à travers ses auteurs”

  1. Je lis beaucoup mais je dois avouer que j’ai très peu lu d’auteur-rice-s québécois-e-s ! Cela dit, si ça t’intéresse, je sais qu’il y a une trilogie québécoise qui a beaucoup de succès sur la blogo littéraire il y a quelques années : Le goût du bonheur, de Marie Laberge.

    Sinon j’aime beaucoup la rubrique littéraire du New York Times (et aussi d’autres journaux, comme The Guardian, par exemple). Pour trouver des idées de lecture, il y a aussi des sites comme Off the Shelf ou Book Riot qui sont très bien. Et aussi Goodreads où l’on peut faire des recherches par thème.

    1. hello,
      Super, merci pour la reco! 🙂

  2. Quelle belle expérience que tu nous relates ici : participer à un club de lecture ! Pour répondre à ta,question : non je n’ai lu d’auteurs québécois mais il n’est pas ttoi tard pour commencer. Bravo et merci pour ton article . Comme j’habite dans le sud de la France et qu’on est ici tous obsédés par le temps (le beau de préférence 🙂) quel temps fait il chez toi ?

    1. hehe, il fait (enfin!) beau à Montréal. C’est vraiment la belle période, avant les grosses chaleurs. Si jamais tu veux essayer un premier livre québécois, je te conseillerai « La femme qui fuit » d’Anaïs Barbeau Lavalette, un de mes coups de coeur de cette année.

  3. Cela doit être génial de participer à un club de lecture. J’avoue que je manque cruellement de temps et du coup, j’ai laissé tomber la lecture :/

    1. Oui c’est une super expérience, et ça m’a aussi aider à reprendre la lecture, si jamais ça te tente aussi 😉

  4. Oui je lis beaucoup et de plus en plus des auteurs d’ici. La dernière en date: Sophie Bouchard avec son Jeanne. j’en avais un peu parlé sur mon blogue. Merci pour ces recommandations! On passe aussi par les libraires 😉

  5. Hello ♡ Ton article est superbe ! Je file tout de suite découvrir les liens que tu indiques à la fin de ton article car je cherchais justement différents livres d’auteurs québécois il y a quelques semaines. C’est une culture qui m’intéresse malgré le fait que je vive en France et que je n’ai jamais eu l’occasion de m’y rendre. Et les lectures sont peut-être pour moi une manière de voyager là-bas…
    Belle journée à toi, et merci pour toutes ces idées.

Laisser un commentaire